TFOU D’ANIMATION : APPEL AUX JEUNES TALENTS DES ECOLES DU RECA

Pour la 5ème édition de TFOU d’animation qui vise à promouvoir la parole auprès d’enfants de 6 à 10 ans, à travers le slogan « Haut les mots, bas les mains ! », TFOU souhaite faire appel aux talents de jeunes réalisateurs, diplômés d’école d’animation pour réaliser le court-métrage issu du scénario lauréat « Les malheurs de maitre renard » écrit par Anton Likiernik et Anne-Lise Deffoux.

Ce projet vise à donner l’opportunité à des jeunes créateurs de se faire connaître et à faire vivre leur univers artistique dans un film de qualité, largement diffusé sur TF1 et dans son écosystème digital. Il vise aussi à intégrer le jeune réalisateur dans un univers professionnel, le mettant en lien avec un diffuseur, un producteur renommé (Dandeloo) et les scénaristes gagnants.

Le court-métrage d’1’30’’ sera fabriqué dans une technique libre 2D, dans le studio de Paris ou de Valence de Dandeloo, pendant une durée de 3 mois (mars à mai 2019). Idéalement, le réalisateur sera amené à effectuer, en partie, l’animation du film.

Le réalisateur choisi sera rémunéré par le producteur, selon les tarifs en vigueur, avec un statut d’intermittent. Les duos sont acceptés mais ils devront alors se partager la rémunération prévue pour le film.

Cet appel à talents est ouvert à tous les jeunes venant d’une école d’animation (appartenant au RECA) diplômés des années 2018, 2017 et 2016.

 

Lien vers l’appel à projet et le scénario

 

 

Pièces à fournir par le candidat :

 

– Design des 3 personnages : le garçon, la fille et le renard avec une planche d’expressions et de posings pour l’un de ces personnages, au choix

– 1 illustration, plan du film, donnant une bonne idée du rendu final envisagé.

– Une note d’intention du (de la) réalisateur (trice) décrivant le point de vue sur le scénario et le projet artistique (y compris ce qui concerne la gestion des sons, voix et musique). Une adaptation du scénario peut être envisagée, qui viserait à renforcer la comédie ou à le rendre moins explicatif. Elle devra alors être soigneusement argumentée.

– Optionnel : Tout élément additionnel explicitant la direction artistique et le rendu final du court-métrage envisagés (à partir de photos, d’illustrations existantes…mood-board…story-board partiel)

– Un CV détaillé

– Un scan du diplôme de fin d’études

– Des liens vers les travaux du réalisateur effectuées précédemment : réalisations, illustrations,  recherches…

Sélection des candidatures :

Une présélection sera effectuée par l’équipe artistique de TFOU, le producteur Dandelooo, et les scénaristes lauréats s’ils le souhaitent. La créativité, l’originalité, la maîtrise technique, le respect du scénario et sa valorisation seront appréciés.

Une rencontre individuelle  sera organisée entre les candidats présélectionnés et, Jean-Baptiste WERY (producteur DANDELOOO) Anne-Sophie PERRINE (conseillère artistique à TFOU) et Anton Likiernik & Anne-Lise Deffoux (scénaristes lauréats) s’ils le souhaitent.

Calendrier :

15 février 2019 à minuit : Clôture des candidatures

28 février : Choix du réalisateur

Du 1er mars 2019  à la fin mai : production

A partir de juin : Diffusion sur l’antenne TFOU, dans l’écosystème TFOU et sur les réseaux sociaux  de nos partenaires (SACD, SNE) et lors du Prix média (Enfance Majuscule)

Détails pratiques et conseils :

– Dossier numérique à envoyer à tf1jeunesse AT tf1.fr(poids maximum 19 Mo), sous la forme d’un PDF, en indiquant dans l’objet « Appel à talents TFOU d’animation» (la date et l’heure des connexions des Candidats, telles qu’enregistrées par les systèmes informatiques de TF1 faisant foi).

– Les candidats devront s’assurer d’être disponibles du 1er mars à la fin du mois de mai 2019, pour effectuer la réalisation du film.

– Les films TFOU d’animation des années précédentes réalisés en 2D, « Garçons et filles, tous à fond » et « Ecoute ton cœur, pas la rumeur » sont disponibles sur le site, ils donnent un aperçu de ce qui peut être envisagé.

 

Informations complémentaires auprès de Anne-Sophie Perrine : ASPERRINE AT tf1.fr