Assistant réalisateur de cinéma d’animation

Type de formation
Formation initiale, temps complet, 35 heures par semaine (1250 h / an)

Durée de la formation
3 ans

Niveau Requis
Bac
Coût de la formation

4 800 €/an

Année de création
1999

Reconnaissance du diplôme

Oui

Stage(s) durant la formation
  • 2e année : 2 mois
  • 3e année : 3 mois
Projet de fin d’études

Oui

ORGANISATION DES ETUDES

L’objectif de la formation est de permettre aux étudiants de développer leur créativité et de trouver un emploi dès leur sortie de l’école.

Outre les productions du cinéma d’animation, la formation de l’EMCA offre des débouchés dans plusieurs domaines : effets spéciaux, séries télévisées, publicité, jeu vidéo, habillages – jingles et génériques – des chaînes de télévision.

La formation se développe sur trois années qui conduisent progressivement des acquisitions techniques à la réalisation des projets personnels qui pourront être présentés dans les sélections des festivals de cinéma d’animation. Chaque promotion accueille 40 élèves répartis en deux groupes pour les enseignements.

UNE FORMATION SUR TROIS ANS

Le parcours se structure en trois grandes séquences :

  • apprentissage des techniques de l’animation et formation aux outils numériques ;
  • approfondissement des connaissances sur l’ensemble des problèmatiques théoriques et techniques du métier ;
  • réalisation du projet personnel.

Le développement de la culture générale, l’ouverture aux différentes formes d’expression artistique ainsi que des cours d’anglais et d’histoire du cinéma complètent les enseignements spécialisés.

Chaque année, les étudiants effectuent un voyage d’étude dans un festival (Annecy, Clermont-Ferrand…)

DEUX STAGES

Un stage en entreprise intervient au cours des deuxième et troisième années. Outre leur objectif d’application des acquis, les stages ont pour vocation de familiariser les élèves avec les approches organisationnelles et économiques du milieu professionnel.

Compte tenu de la forte demande des studios de production et de leur reconnaissance de l’EMCA, les stages permettent aux élèves d’anticiper les conditions d’une future intégration.

UN TRAVAIL PERSONNEL

L’implication et la responsabilisation des élèves dans le suivi de leurs études supposent une poursuite du travail personnel hors du cadre et des horaires des enseignements. Les élèves sont notamment invités à concevoir et développer leur projet personnel dès la première année en y consacrant régulièrement une partie de leur temps libre.

A cette fin, l’école est accessible le soir jusqu’à vingt heures ainsi que la journée du samedi.

LE DEROULEMENT DE LA FORMATION

Première année – tronc commun (35 heures par semaine, 36 semaines sur site)

Le tronc commun de la première année offre aux étudiants une expérince du très large champ du cinéma d’animation. Elle comprend l’apprentissage des techniques de bases traditionnelles – dessin, animation, lay-out, story-board – ainsi que la formation aux logiciels 2D et 3D indispensables à la pratique professionnelle : Flash, After Effects, Toon Boom, Maya. Chacune de ces deux formations occupe deux journées par semaine.

La cinquième journée est consacrée à un enseignement général – anglais, histoire du cinéma – et technique – le son et la lumière – ainsi qu’à un espace de rencontre sur l’art.

A la fin de la première année, les élèves se déterminent, en concertation avec la direction des études, pour une spécialisation 2D ou 3D qui conduit à constituer deux groupes de 20 élèves. L’ensemble de l’enseignement de l’EMCA tend cependant à faire disparaitre les barrières entre les deux filières par des enseignements communs et en encourageant les collaborations entre étudiants ou enseignants ainsi que les créations mixant les deux techniques.

Deuxième année – spécialisation 2D ou 3D : ateliers de 4 jours/semaine

La deuxième année est structurée en ateliers de quatre jours consécutifs. Chaque atelier est dédié à une question théorique ou technique. Ces sessions approfondissent et étendent les enseignements techniques de la première année. Elles permettent aussi d’aborder des problèmatiques esthétiques ou de gestion de projet.

Les ateliers sont principalement consacrés aux domaines suivants :

  • écriture, son, design, story-board, lay-out, animation, décors ;
  • volume traditionnel ;
  • modeling, éclairage et rendu, effets spéciaux ;
  • compositing ;
  • production et diffusion.

Une journée par semaine est consacrée à l’histoire du cinéma et à l’étude des théoriciens et des auteurs du cinéma d’animation.

Cette deuxième année du cursus prépare les étudiants à l’autonomie du travail. Elle se conclut par la réalisation d’un film d’auteur, de format court, dans le temps limité du dernier trimestre.

Troisième année – réalisation : atelier d’une semaine par mois, réalisation d’un film en individuel ou en équipe

La réalisation d’un court-métrage – ou la co-réalisation pour les élèves qui souhaitent s’associer dans un projet commun – occupe toute la durée de la troisième année.

Elle est suivie par des réalisateurs professionnels et des artsites auteurs.

Cette production personnelle est l’aboutissement d’un développement conduit par chaque élève depuis son arrivée dans l’école, et accompagné dans une relation individuelle par la direction des études.

Titre certifié niveau III, enregistré au Régistre National des Certifications Professionnelles, code NSF 323, par arrêté publié au Journal Officiel le 7 février 2009

  • Présélection sur dossier artistique
  • Épreuves d’admissibilité (modèle vivant, découpage cinématographique)
  • Épreuves d’admission (analyse de film, anglais, entretien de motivation)

Voir le déroulement complet de la sélection

Voir les annales des différentes épreuves

  • Superviseur d’animation
  • Assistant réalisateur
  • Réalisateur
  • Animateur 2D
  • Animateur 3D
  • Animateur stop-motion
  • Storyboarder